Gus & Go : Ce qui nous motive à coopérer

Un article de Gus and Go

« Coopérer avec l’autre, dans un jeu de société, dans la vie, permettrait de repousser nos propres limites, et d’obtenir de meilleurs résultats, ceci dès la plus tendre enfance. Mais qu’est-ce qui nous motive, nous pousse à coopérer ? »

La famille

Gus & Go : Ce qui nous motive à coopérer

« Plus le degré familial est élevé et plus nous sommes susceptibles d’aider les autres. Dans l’ordre, il est certainement plus stratégique et éthique d’aider tout d’abord nos frères et sœurs, plus que nos cousins et cousines, et plus encore que les étrangers. La famille avant tout ! »

Son groupe, sa communauté

« La coopération confère des avantages de survie lorsque on peut se coordonner pour réaliser une tâche impossible à réaliser seule. L’union fait la force ! C’est d’ailleurs bien pour ça que nous apprécions et valorisons la loyauté, et que nous avons tendance à mépriser les traîtres et les tricheuses. Les valeurs morales placées sur la loyauté alimentent les rouages de la coordination des tâches au sein de sa communauté. Des tâches qui profitent à soi, comme aux autres. »

La réciprocité

« Un autre élément qui motive la coopération est la réciprocité. Le fait de pouvoir offrir une ressource avec la confiance qu’elle soit ensuite rendue en échange. Le maintien de cette attente implique des principes moraux qui éliminent les “free-loaders” ou les “parasites” qui se tapent l’incruste dans la communauté. Le sens moral, comme l’équité, la réciprocité, permet des échanges sociaux qui améliorent généralement le groupe, la communauté dans son entier. »

L’héroïsme

Gus & Go : Ce qui nous motive à coopérer

« Lorsque dans un jeu de société ou un groupe social vous êtes confrontés à une situation de rareté, des conflits pour ces ressources rares peuvent alors se produire. Comme tout le monde ne peut pas obtenir ce qu’il désire ou nécessite, il est dans l’intérêt de toutes et tous de régler le conflit sans recourir à la violence … »

Le respect

« Le respect, des autres, des lois, de certaines qualités humaines favorisent la coopération. « Je te respecte, je suis donc d’accord de travailler avec toi. » Avec, pas pour. C’est toute la nuance subtile et saine qui alimente la coopération; »